Le réalisateur polonais Zanussi comme hôte d’honneur à Locarno   

Nos Eglises, impliquées dans la réflexion sur le cinéma, fêtent au Festival del film Locarno le premier lauréat œcuménique

La présence du 40e jury œcuménique au Festival del film Locarno (du 1er au 11 août 2012) montre l’intérêt des Eglises suisses pour le dialogue avec les cinéastes. Elle est en même temps l’expression de la collaboration entre SIGNIS et INTERFILM. Ces deux organisations rendent ainsi hommage au Festival, ainsi que leur gratitude d’avoir soutenu la présence des Eglises lors de cet événement culturel majeur de la Suisse. En collaboration avec le festival, elles invitent le réalisateur Krzyzstof Zanussi et l’ancien directeur du festival, Moritz de Hadeln.

Composition du Jury

La composition du jury de cette année reflète, par son caractère international et la compétence de ses membres, le large spectre du travail œcuménique : La pasteure Docteur Julia Helmke, déléguée à l’art et à la culture de l’Eglise régionale de Hanovre, et qui a publié en 2005 une thèse sur « Eglise, film et festivals », préside le jury en tant que représentante d’INTERFILM. L’historien du cinéma, Docteur Guido Convents, spécialiste du cinéma africain, prend en charge, à côtés d’autres responsabilités au sein de SIGNIS, la coordination des jurys. SIGNIS est également représenté par le jeune théologien suisse Benjamin Ruch et le chercheur en communication et professeur de sociologie hongrois, Docteur Akos Kovacs. INTERFILM pour sa part est également représenté par la théologienne vaudoise, enseignante à Berkely (USA), Docteur Gabriella Lettini, ainsi que par la pasteure Denyse Müller, vice-présidente d’INTERFILM et coordonnatrice du jury de Cannes.

Les Eglises amènent le film vers le public

Comme il est important que le film primé puisse être vu après le festival, les Eglises réformée et catholique mettent à disposition du jury œcuménique de Locarno la somme de 20 000 CHF, accordée au distributeur suisse qui accepte d’acquérir les droits du film primé et de l’amener, dans une version linguistique adaptée à la Suisse, dans les salles. C’était par exemple le cas avec le lauréat de l’année dernière, Vol spécial de Fernand Melgar. Les Eglises profitent également de cette occasion pour montrer le film en question dans leurs propres lieux de projection.

 

Contacts: jury@kirchen.ch

jeudi, 12 juillet 2012, 11:47